EcoRev’ n°14 - l’édito

 octobre 2003
par  La rédaction
popularité : 12%

Elargissement de l’Union, discussion et vote du projet de
Constitution, 2004 sera une année clef pour l’Europe. Europe à
saisir comme frontière, entre le Sud et le Nord, l’Orient et
l’Occident. Le cŠur du débat européen doit porter sur les moyens et
les conditions nécessaires pour poursuivre la dynamique de
construction qui a fait du conflit entre l’Allemagne et la France
une histoire passée, a contribué à mettre fin de manière
non-violente aux dictatures en Grèce, en Espagne et au Portugal, et
permis de réduire les inégalités à l’échelle européenne. Le traité
de Rome - bien que porté par une logique libérale - n’a pas empêché
les transferts de capitaux des pays les plus riches vers les régions
les plus pauvres. Comment s’appuyer sur un éventuel vote positif
pour construire l’Europe que nous voulons, comment gérer la sortie
de crise d’un éventuel rejet de la Constitution ? Comment relancer
une dynamique égalitaire, pacifique, solidaire, écologique en Europe
 ? Comment échapper à l’emprise libérale, que penser de l’incapacité
qui a été la nôtre quant il s’est agi d’extraire pacifiquement
l’Ex-Yougoslavie de sa lente implosion il y a quelques années,
comment intégrer les nouveaux pays en réduisant les inégalités
intra-européennes ?

A travers l’histoire des tziganes, peuple sans état ni frontière,
parent oublié de l’Europe, pourtant victime d’un génocide lors de la
dernière guerre mondiale et présent dans tous les pays européens,
c’est à une vision différente de l’Europe et de ses frontières que
nous invite Jean-Pierre Dacheux. Malgré son identité européenne, ce
peuple reste pour les nationalistes et les technocrates un problème et
non le symbole d’une citoyenneté européenne à construire. Situation à
relier à la politique européenne d’immigration : politique sécuritaire
qui tend à une extériorisation des frontières, comme le montre
Virginie Guiraudon. Cacher ces étrangers que nous ne saurions voir !
Il y a désormais urgence à construire un véritable espace public
européen. Si ce dernier reste embryonnaire, Bernard Dréano en dessine
les perspectives politiques. Motif repris dans un débat avec deux
intermittentes du spectacle, Eva Hernandez et Florence Huige, autour
des liens qu’entretient cet espace public à l’Europe sociale et à
l’Europe de la culture. Thème prolongé par Catherine Grèze dans son
analyse de l’émergence d’une Fédération Européenne des Partis
Verts. Aux frontières de l’Europe, c’est aussi le débat sur le projet
de Constitution européenne qui ressurgit (Guillaume Durand et Arnaud
Leroy), cristallisant des rapports de force où dominent les forces
libérales. Dans cet espace juridique et politique, qu’il nous faut
désormais résolument investir, des batailles sont déjà engagées, en
témoigne la contribution d’Hélène Flautre sur la difficile émergence
des services publics européens. Il reste bien des frontières à
déplacer, à abattre, à démocratiser pour affronter les crises
actuelles (effet de serre, pauvreté, pollution, montée des fascismes,
etc.) à leur niveau pertinent, hors de l’espace national. L’Europe
est plus que jamais à la croisée des chemins.


Commentaires  forum ferme

Navigation

Articles de la rubrique

  • EcoRev’ n°14 - l’édito