classique


Articles publiés dans cette rubrique

 juin 2002
par  Jean Giono

Que ma joie demeure

Ils entrèrent à l’étable. Puis, au bout d’un moment on les entendit longer la maison et cet homme parlait, mais on ne put comprendre qu’un seul mot : triste. Ils arrivèrent devant la porte et ils raclèrent leurs souliers.
Et au printemps c’est pareil, dit Jourdan. (...)