3ème édition des "Sciences en Bobines"

mercredi 4 octobre 2006
popularité : 4%

Du 11 au 14 Octobre 2006

Au cinéma "La Clef", 21 rue de la Clef, à Paris dans le 5ème arondissement.

Entrée libre

Festival organisé par la Fondation Sciences Citoyennes, en partenariat avec l’ACRO, l’AITEC, la Confédération Paysanne, le CNIID, Greenpeace, HOLOS, le MDRGF, le Réseau Semences Paysannes, le Réseau Sortir du Nucléaire et Sud Recherche EPST. Et avec EcoRev’...

Fête ou défaite de la science ?

Les savoirs scientifiques et techniques ne sont pas neutres. Ils sont construits par les hommes et sont soumis, comme toute création humaine, à des enjeux politiques, économiques et sociaux. Ainsi, ceux qui affirment que les sciences sont « naturellement » porteuses de bonheur et de progrès ne visent qu’à museler la critique et à conforter leur propre pouvoir.
Les crises et les scandales sanitaires, écologiques, économiques et humanitaires qui se multiplient révèlent le visage d’une science soumise aux intérêts des lobbies industriels et financiers.
La Fondation Sciences Citoyennes juge essentiel de mettre en évidence une autre approche : celle d’une recherche désireuse d’affronter les grands défis de nos sociétés, de dialoguer avec des savoirs autrefois dévalorisés et celle de citoyens qui revendiquent leur droit à participer aux choix scientifiques et technologiques qui conditionnent leur avenir.
Le festival « Les sciences en bobines » propose une riche palette de films critiques et militants et des débats pour que le dialogue s’engage entre chercheurs et citoyens dans le but de privilégier le bien commun ... pour des futurs meilleurs !

- Mercredi 11 octobre

18:30 - Ceci n’est pas une alerte

C. Ugolini, 2005, 50 mn

Tchernobyl, amiante, Creutzfeld-jakob et demain ? La confiance aveugle dans le progrès fait place à la remise en question des scientifiques. Les controverses ont leurs précurseurs, les lanceurs d’alerte (par ex. Francis Doussal équarrisseur, Pierre Meneton, Jacques Testart, Jean-Pierre Berlan, chercheurs, aux cotés de politiques comme Corinne Lepage et Michèle Rivasi), qui s’efforcent en amont de faire reconnaître scientifiquement, politiquement, médiatiquement, juridiquement, risques et dangers.

19:30 - Les Gangsters de la science

J. Mitsch, 2005, 52 mn

Les fraudes scientifiques ont jalonné l’histoire de la science. Certaines ont défrayé la chronique au XXe siècle, comme l’affaire Piltdown, Cyril Burt ou Lyssenko. Ce film démontre que si ces mystifications ont réussi, c’est que leurs « preuves » allaient dans le sens de l’idéologie ou des intérêts scientifiques de l’époque.

20:30 Débat - « Mythes et images du scientifique »

Qu’est-ce que la science ? Une longue marche de la vérité contre l’erreur ? Une quête de contrôle ? Une course aux profits ? Une institution sociale ? Un pouvoir ? Comment reconnaît-on l’erreur dans les sciences ? Pourquoi les lanceurs d’alerte scientifiques finissent-ils dans des placards ? La fraude est-elle une exception ou un mode d’être ordinaire des sciences ? Comment se construit l’image des scientifiques du passé ?

Animateur :
Christophe Bonneuil (FSC)

Intervenants :
Georges Debregeas (Sauvons La Recherche), Benoit Grison (Sociologue des sciences), Jacques Mitsch (Réalisateur), Dominique Pestre (Historien), Jacques Testart (FSC)

- Jeudi 12 octobre

18:30 - Ces brevets me rendent malades : le sida en Afrique

R. Brauman, G. Lafont, A.-C. Roth, 2003, 52 mn

En 2002 on comptait déjà 42 millions de séropositifs dont 30 millions en Afrique. Si les antirétroviraux (ARV) sont disponibles dans les pays du Nord, très rares sont les malades africains à pouvoir se les offrir. Plusieurs ONG internationales se sont élevées contre cette injustice en remettant en cause le système des brevets qui garantit aux industries pharmaceutiques de considérables profits. Sur le terrain, dans les pays où l’épidémie fait des ravages, malades, médecins et ONG se battent pour obtenir les médicaments essentiels. Le film, tout en démontant les arguments des grands laboratoires, retrace la lutte des ONG et de certains gouvernements, le Brésil tout particulièrement, pour l’accès aux médicaments vitaux.

19:30 - Intelligence superficielle

V. Maillard, 2004, 62 mn

Intelligence superficielle est un « documentaire de science-fiction », qui prend pour point de départ le débat au parlement européen sur la brevetabilité des logiciels. Romuald, lobbyiste et consultant en nouvelles technologies, va croiser la route de deux personnages énigmatiques : Parker et Harry. Cette rencontre va l’amener à s’interroger sur ce qui reste en lui d’humain... Parker et Harry, dans un décor étrange, visionnent des documents vidéo sur la brevetabilité des logiciels, l’Intelligence artificielle, Internet, la génétique, et les nanotechnologies. Le danger n’est-il pas que toutes ces « technosciences » soient soumises aux seules lois du marché ?

20:30 - Débat - « Sciences, marchés et brevets »

Mis en place historiquement pour favoriser les développements techniques et industriels en accordant des droits aux inventeurs qui divulguent leurs résultats à la communauté, le système des brevets a été étendu au vivant et à l’ensemble du savoir scientifique. Mais qui dépose des brevets ? Comment ce système influence-t-il le choix des priorités de recherche et les conditions de la production scientifique ? Existe-t-il des alternatives ? Médicaments, OGM, logiciels informatiques (...) sont autant d’exemples qui interpellent le système des brevets et mettent à jour ses conséquences sur les liens entre la science, la société et les marchés.

Animatrice :
Catherine Bourgain (FSC)

Intervenants :
Jacques Caplat (Réseau Semences Paysannes), Pierre Chirac (Médecins sans Frontière), Benjamin Coriat (Économiste), Valérie Peugeot (VÉCAM), Dominique Stoppa-Lyonet (Inst. Curie)

- Vendredi 13 octobre

18:00 La vie contaminée

D. Desramé & D. Maestrali, 2002, 1h50

La Biélorussie, ex-république de l’Union soviétique, est un petit État coincé entre la Pologne et l’Ukraine. C’est le territoire le plus touché par l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl (avril 1986). Guidé par le témoignage de la population, le film propose de dresser l’état des lieux d’un pays où la catastrophe est encore à venir.

20:00 Gorleben : Cassez-vous !

R. & G. Ziegler, 1998, 53 mn

De 1976 à nos jours, une rétrospective de 25 ans de lutte et de résistance contre le site de stockage des déchets nucléaires de Gorleben, situé non loin de l’ancienne frontière entre les deux Allemagne. Ce documentaire montre de nouvelles formes de résistances où la non-violence active permet de réconcilier dans la lutte des corporations et citoyens de provenance extrêmement variées (paysans, étudiants, salariés, etc.)

21:00 Débat - « Énergies : (Di)visions franco-allemandes »

Sortir du nucléaire ou EPR ? Ce type de grands choix technologiques ne saurait être pris à la légère compte tenu des budgets gigantesques mobilisés mais aussi des délais de construction comme de fermeture et retraitement des centrales nucléaires. Deux très proches voisins à de nombreux niveaux, l’Allemagne et la France, ont pourtant décidé de prendre des trajectoires opposées. Quelles sont les justifications et oppositions relevées de part et d’autre du Rhin ?

Animatrice :
Sezin Topçu (FSC)

Intervenants :
Jean-Yvon Landrac (Réseau Sortir du Nucléaire), Yves Marignac (Wise Paris), Jörg Mühlenhoff (Eurosolar), Francis Sorin (Société Française de l’Énergie Nucléaire)

- Samedi 14 octobre

15:15 Le silence des nanos

J. Colin, nouveau montage 2006, 1h10

Au fil d’une cyber-enquête virtuelle, de liens en liens, avec des séquences audio-visuelles glanées sur la toile, il dévoile les applications et les implications de ce qu’on présente comme la troisième révolution industrielle. Le film introduit ainsi des pistes de réflexion, que viennent éclairer quelques interviews, pour fournir au « simple citoyen » des clés pour débattre de ces technologies émergentes qui sont en passe de transformer radicalement la nature, la société et l’homme.

16:30 ÉVÈNEMENT NANOS - Débat

Sortie de la version finale de la note n°3 de FSC : "Survivre aux nanotechnologies ? Giga-questions, nano-visions et citoyenneté."

Les NanoSciences et NanoTechnologies forment un des secteurs d’activité annonçant des perspectives d’innovation les plus fortes, exigeant pour cela un soutien massif des secteurs public et privé. Mais comme toute autre vague technologique, les nanosciences et nanotechnologies se situent dans des contextes sociaux et politiques concrets. Elles ne peuvent compenser le manque de politiques sociales judicieuses et elles ne résoudront pas les injustices socio-économiques et socio-politiques. Le déséquilibre des investissements dans les nanotechnologies par rapport à d’autres secteurs de la recherche, le déséquilibre interne de la recherche NST en terme innovations/risques, l’effet de bulle et de l’économie des promesses et le caractère non démocratique du mode de développement des NST font d’elles un enjeu crucial pour le futur visage de nos sociétés et de notre démocratie.

Animateur :
Laurent Dianoux (FSC)

Intervenants :
Claudia Neubauer (FSC), Julien Colin (Réalisateur), Xavier Guchet (Philosophe)

- Samedi 14 octobre (suite)

19:00 La constance du jardinier

F. Meirelles, 2005, 2h09

Diplomate anglais déployé au Kenya, Justin Quayle apprend la mort de sa femme, Tessa, assassinée sur les bords du lac Turkana. Le médecin anglais qui l’accompagnait ayant disparu, les soupçons se portent sur lui. Justin n’est pas convaincu par cette hypothèse et tente de percer le mystère de l’assassinat de sa femme. Il découvre que sa femme a écrit un rapport compromettant sur les laboratoires pharmaceutiques qui testaient sur des patients une molécule traitant la tuberculose.

21:15 Débat - « Au péril de la santé publique - Essais cliniques et Tiers-monde »

L’industrie est un des rares secteurs où le profit normalement attendu est supérieur à 20 %. Depuis vingt ans, les vraies innovations se font de plus en plus rares, la compétition pour préserver les marchés encore plus forte. Quelles sont les conséquences de cette crise pour la recherche et pour l’évaluation des médicaments ? Comment dans ces conditions assurer la prise en compte des besoins les plus pressants qui sont ceux des populations non solvables du Sud ? L’histoire du Sida en Afrique montre l’acuité de ces questions

Animateur :
Jean-Paul Gaudillière (FSC)

Intervenants :
Marie de Cevinal (Sidactions), Jérome Martin (Act-up Paris), Patrice Muller (Revue Pratiques), Christian Wagner (Bukopharma)


Commentaires  forum ferme

Brèves

12 septembre 2014 - La session 2015 du compagnonnage Alternatif et Solidaire...

... se déroulera du 11 février au 19 juin 2015.
La date limite d’inscription est le (...)

13 novembre 2013 - La session 2014 du compagnonnage Alternatif et Solidaire...

... se déroulera du 12 février au 22 juin 2014.
La date limite d’inscription est le (...)

27 octobre 2013 - Conférence de Geneviève Azam le 29/11/2013

Les comités locaux Attac Paris 13, Attac Paris14 et Attac Paris 15 vous invitent à une (...)

22 août 2013 - Les 10 ans de Vélorution

Du 19 au 22 septembre, Vélorution fête ses 10 ans.

23 juin 2013 - Ciné Soleil à L’Ivraie, jardin solidaire, le samedi 29 juin

Le 29 Juin, de 10h à minuit, les collectifs Cinéma Voyageur et Ciné 2000, se joignent au (...)