Classiques

Les mouvements se réclamant de la décroissance sont souvent accusés d’être réactionnaires et de prôner un simple "retour à la chandelle". Si référence au passé il y a, elle s’appuie à notre sens plutôt sur le bon sens et l’hédonisme de nombreux auteurs encore modernes. Nous vous livrons ici des textes qui abordent déjà le rapport avec les nations du Sud, le besoin, le sens du travail, toutes interrogations très "décroissantes". Une troisième référence plus récente, dans un tout autre esprit, pose pour la première fois au très grand public la question qui deviendra centrale, celle de ressources terrestres finies face à la croissance économique sur laquelle s’appuie notre organisation sociale.


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 15 avril 2007
par  Denis Diderot

Supplément au Voyage de Bougainville

[Un vieillard tahitien s’adresse à Bouganville et à son équipage qui repartent pour l’Europe.] Laisse-nous nos mœurs, elles sont plus sages et plus honnêtes que les tiennes. Nous ne voulons point troquer ce que tu appelles notre ignorance contre tes inutiles lumières. Tout ce (...)

dimanche 15 avril 2007
par  Paul Lafargue

Le Droit à la paresse.

Réfutation du Droit au travail de 1848.
Pour être soulagée dans son pénible travail, la bourgeoisie a retiré des classes ouvrières une masse d’hommes de beaucoup supérieure à celle qui restait consacrée à la production utile, et l’a condamnée à son tour à l’improductivité et (...)

Les limites de la croissance.

Rapport pour le Club de Rome (1972)
Fondé en 1968 par un industriel italien et un savant écossais, le Club de Rome regroupe une élite internationale de hauts fonctionnaires, de scientifiques, d’hommes d’affaires et de chefs d’Etat qui se sont donné pour objectif (...)