Larzac-Millau : moutons contre canons, bergers contre OMC

mercredi 3 mai 2006
par  Simon Barthélémy
popularité : 9%

"Le Larzac est une grande tribune de calcaire". Ces jolis mots de Léon Maillé reflètent bien la place du plus vaste des Grands Causses dans les débats militants depuis plus de trente ans : il représente autant les combats anti-militariste et anti-mondialisation capitaliste que la volonté de "vivre et travailler au pays", de "penser global et d’agir local". Léon Maillé est un paysan "pur porc" du Causse : en 1973, il fait partie des agriculteurs déjà installés, lorsque les néo-ruraux déboulent, et des 103 larzaciens qui jurent à l’époque de ne jamais vendre leurs terres à l’armée. Celle-ci projette d’étendre son camp près du village templier de La Cavalerie. Mais le Larzac n’est pas désertique : les habitants du coin se rebiffent et se voient épaulés par de nouveaux venus. Parmi eux, José Bové. Il s’installe à Montredon, un hameau sur les terres que lorgne la Grande Muette. La résistance s’organise : les tracteurs et les brebis du Causse défilent sous la Tour Eiffel. Les Paysans Travailleurs de Bernard Lambert soutiennent le mouvement, de même que les habitants des villes voisines, Millau au premier chef. Les rassemblements et les concerts se multiplient dans le chaos rocheux du Rajal del Gorp, jusqu’à ce que Mitterrand annonce en 1981 l’abandon du projet de l’armée. Le Larzac devient un "laboratoire foncier" où les agriculteurs expérimentent des modes d’attribution et de gestion collective des terres.

30 ans après le début de la lutte, en août 2003, le plateau retrouve l’affluence - 300000 personnes - pour 3 jours de concerts et de débats contre l’Organisation mondiale du commerce. Têtes d’affiche : Manu Chao et... José Bové, qui vient de purger sa peine de prison pour la destruction d’essais d’OGM en plein air. Le leader syndical a acquis une gloire internationale depuis le démontage d’un MacDo (en construction) à Millau, en 1999. L’action dénonce le refus par l’OMC de sanctionner les Etats-Unis : en rétorsion contre l’Union européenne, qui s’oppose aux importations de ses bœufs aux hormones, Washington surtaxe plusieurs produits européens, dont le roquefort, fromage raffiné aux pieds du Causse. Le lait de brebis et le sang des bergers du Larzac ne fait qu’un tour... En 2000 le procès des démonteurs du MacDo est l’occasion d’une "manifestive". 100 000 personnes affluent à Millau, rebaptisée Seattle-sur-Tarn. La région du Larzac devient une capitale altermondialiste.

Simon Barthélémy


Commentaires  forum ferme