Rural ! - Chronique d’une collision politique

Etienne Davodeau
 juin 2002
par  Ariane Jossin
popularité : 6%

Rural ! - Chronique d’une collision politique, Etienne Davodeau

Paris, Delcourt, 2001, 139 pages, 10,95 euros

Bande dessinée réaliste, noir et blanc (Prix Tournesol, Angoulême 2002)

Douce promenade que cet ouvrage. Une année à la campagne (au matin du 19
février 2000), dans le petit village de Chanzeaux, déambulation en
compagnie d’Etienne Davodeau armé de son carnet de croquis, de ses
questions qui fusent, dérangent. Un principe intéressant, qui est de faire
une BD sur la réalité ; une réalité partielle, volontairement subjective.
À travers champs, au gré des prairies clairsemées de vaches aux prénoms
délicieux, mais aussi à travers divers mondes intriqués les uns dans les
autres :

1. Celui de l’aventure de l’agriculture biologique dépeinte au fil des
saisons grâce à l’esquisse du quotidien de trois jeunes paysans du Maine-
et-Loire. Militants de la Confédération Paysanne, ils racontent leurs
valeurs, leurs idéaux au volant de leur tracteur, au détour d’une action
coup-de-poing, ou encore la fourche à la main en donnant à leurs génisses
le foin et les céréales de leurs champs. Ils nous transmettent le bonheur
de cultiver une terre en gardant toujours à l’esprit les générations qui
suivront ; ils évoquent leurs difficultés aussi, parfois, mais la
primauté de l’environnement reprend toujours le dessus, quand certains de
leurs congénères n’ont plus que le profit en tête. Si l’agriculture
"conventionnelle" n’occupe pas une place centrale dans cet ouvrage, on
devine ses cadences infernales, sa dépendance aux traitements
phytosanitaires, on aperçoit à l’horizon des champs leurs machines
insatiables.

1. Celui d’histoires de vie ravagées par la construction de l’autoroute
A87, celui de luttes citoyennes (perdues d’avance, mais peu importe
finalement), de la force de la vie associative et politique, de
l’importance des contre-pouvoirs dans les méandres des décisions
politiques souvent alimentées des pressions, des alliances des plus gros.
L’arrivée des Verts au gouvernement et à la députation (notamment par le
biais d’une rencontre avec Jean-Michel Marchand, député Vert du Maine-et-
Loire) est présente : l’espoir qu’elle a suscité se ressent fortement, le
poids des "réalités" qui s’est empressé de lui répondre également.

Toutefois, même si l’autoroute (fil conducteur du récit) vient à bout des
luttes citoyennes, ce qui ressort de Rural !, c’est l’envie de soutenir les
artisans d’une agriculture durable, d’une paysannerie respectueuse ; le
désir de croire aux luttes des minorités actives face à la toute puissance
des détenteurs du pouvoir.
Une initiation à la ruralité, un outil militant, des revendications semées
sous les pavés et dans les champs, un dessin réaliste et fébrile. Rural !,
c’est une exclamation qui sonne comme l’affirmation d’une identité.


Commentaires  forum ferme

Navigation

Articles de la rubrique